Valentin Favre - Portrait

Valentin Favre - Portrait
Valentin Favre au Championnat de France Individuel, Trace du Châtelard 2019 - Crédit photo Hubert Chiapusso

Depuis 8 ans, Valentin Favre compte parmi les athlètes de l'équipe de France de ski alpinisme. Il a intégré la team CiLAO cette saison, c'est l'occasion d’en savoir un peu plus sur lui et de vous le présenter.

« Dans le sport, il y a toujours un succès, même lors d’une défaite, dès lors que nous savons en tirer les leçons. »

Pour ceux qui ne te connaîtraient pas encore, peux-tu nous dire qui tu es et quel est ton parcours ?

Je suis athlète en ski alpinisme, membre de l’équipe de France senior depuis 8 ans. Je pratique le ski alpinisme depuis environ 15 ans. J’habite en vallée d’Abondance dans le Chablais. J’ai débuté très jeune par le ski alpin avec mon papa moniteur de ski. Puis, l’envie de découverte et de liberté m’a amené vers le ski de randonnée. Là encore, c’est grâce à mon papa que j’ai découvert la « peau de phoque ». Le challenge m’a toujours intéressé. J’ai eu la chance de rencontrer une personne amoureuse de ce sport et féru de compétition avec qui j’ai pu nouer une amitié et qui m’a permis d’effectuer mes premières courses.

Quels sont tes plus beaux succès en ski alpinisme ?

Dans le sport, il y a toujours un succès, même lors d’une défaite, dès lors que nous savons en tirer les leçons. Il est difficile pour moi d’être concis sur cette question tant j’ai vécu de moments forts. Il est vrai que depuis toujours, les grandes compétitions de ski alpinisme telle que la Pierra Menta m’ont fait rêver. J’ai réalisé de bons résultats en catégorie Jeune mais c’est en Senior que les choses prennent une autre dimension.

Avoir été à deux reprises sur le podium de ce monument a été à chaque fois un moment marquant dans ma carrière (2018 et 2014). Monter sur le podium de la Patrouille des Glaciers (2014), l’autre monument du ski alpinisme, est aussi un souvenir mémorable. Je suis également fier d’avoir été Champion de France, une fois en individuel (2015) et deux fois en équipe (2018 et 2012).

Il y a aussi les résultats qui ne sont ni des premières places, ni même des podiums mais simplement franchir la ligne d’arrivée en ayant donné le meilleur de soi-même. Se dépasser dans l’effort, c’est aussi une réussite en soi.

Selon toi, quelles sont les courses de ski alpinisme à faire au moins une fois dans sa vie quand on est passionné par ce sport ?

C’est propre à chacun car nous avons tous des rêves différents mais l’histoire du ski alpinisme passe inévitablement par le mythique triptique Pierra Menta, Patrouille des Glaciers et Trofeo Mezzalama. Il existe également de très belles, et historiques, compétitions comme en Suisse avec les Trophées du Muveran ou en Italie avec le Tour du Ruitor. Toutes ces courses ont comme points communs qu’elles se courent par équipe de 2 ou 3 skieurs et proposent des parcours longs. Elles donnent une toute autre dimension à l’effort. Avec l’aide et le partage de ses co-équipiers, la dimension humaine est une des clés de la réussite.

J’aime aussi les compétitions locales et en particulier les courses en nocturnes. Cela me rappelle mes débuts, l’ambiance y est très conviviale. C’est également cela le ski alpinisme !

Suivez Valentin sur les réseaux sociaux : Facebook et Instagram

Equipement de Valentin : sac à dos DIAGONAL RACE & harnais OZ 22 ULTRA RACE

Portrait Valentin Favre

Valentin Favre - Crédit photo : Leo Viret